Accueil





Enfance

Résistance

Buchenwald

Indochine

 Algérie

Rébellion

Prison

Vertus

Livres

Médias

Le général Challe ...


       
        
            Je l'ai rencontré pour la première fois dans l'Ouarsenis, sur le terrain. Il était en mission exploratrice avant sa nomination. Il faisait beau et nous avions sorti la grande table recouverte des cartes qui nous servaient de repères. Certains d'entre nous étaient torse nu. Les radios sifflaient. Tout près, dans un ballet continu, les hélicoptères s'envolaient et se posaient à leur tour. Sous une apparence méridionale, Challe était réservé. La pipe à la bouche et le regard en éveil, il nous a longuement regardés travailler sans dire un mot, puis il nous a posé un faisceau de questions précises. Dans cet échange silencieux entre des capitaines et des commandants de trente-cinq ans et un général de soixante ans, un fluide était passé. Si Jeanpierre et Massu m'avaient marqué, l'un par sa force, l'autre par son entrain, Challe possédait cet art d'écouter qui s'accordait mieux avec mon tempérament. Plus tard, lorsque nous partagions le destin de prisonnier, il m'a confié qu'il avait commencé à entrevoir les lignes de force du "plan Challe" ce jour-là, au contact de notre génération plus jeune et heureuse d'agir. L'aviateur avait compris les parachutistes et le général politique avait entrevu les promesses d'une cohorte d'officiers, âgés de trente à quarante ans, rompus aux affrontements violents. De la symbiose entre ces cultures allait naître une victoire militaire qui reste sans doute l'une des seules remportées contre une guérilla.

              
         Retour La rébellion