Présentation par Laurent Beccaria

 



Il a connu de terribles épreuves : la Résistance à 19 ans, la déportation à Buchenwald, deux guerres outre-mer, la prison après le putsch d’Alger. Aujourd’hui, il se souvient et cherche à comprendre le sens de son destin.
Ce site est dédié à un homme libre : Hélie de Saint Marc ne peut pas entrer dans un de ces tiroirs, soigneusement étiquetés, dans lesquels les historiens rangent les témoins. C’est une histoire comme le vingtième siècle en a eu le secret, un siècle si dur aux hommes courageux.
A dix-neuf ans, ce jeune aristocrate de province entra en Résistance. A vingt et un ans, il connu une déportation atroce : sur un convoi de mille, il fit partie des trente survivants. Jeune homme trop vite grandi, il était dévasté et épuré par l’épreuve.
Aussi Saint Marc reprit sa vie sous l’uniforme, là où il avait laissé ses rêves d’adolescent. A vingt cinq ans, il mena le combat à la frontière de Chine, à la tête de partisans qui parlaient à peine quelques mots de français. A trente deux ans, il quitta le Vietnam comme on part en exil. En Algérie, il fut modéré quand le vent était à l’Algérie française et révolté lorsque le vent tourna et qu’il pressentit l’abandon des harkis. 
Il en paya le prix de dix ans de réclusion criminelle, au terme d’un procès de guerre civile, où le pouvoir impose sa loi. Il retrouva la liberté à quarante-quatre ans, dans un pays qui lui était étranger. Il entra alors dans la vie civile et repris pied, avec sa femme et ses quatre filles, convaincu que seul le silence pouvait recouvrir certaines blessures.
L’homme avait été acteur de l’Histoire, il devint un témoin et surgit de l’ombre à la fin des années 80. Son œuvre improbable ne ressemble à aucune autre : des livres écrits à quatre mains avec un cadet. Portés par le bouche à oreille, des centaines de milliers de lecteurs ont été marqués par la voix d’Hélie de Saint Marc, cet homme fervent et inquiet, aventureux et méditatif, qui pose plus de questions qu’il n’apporte de réponses.
La force des textes d’Hélie de Saint Marc, faits de fragments et de portraits, de récits et de souvenirs épars, tient dans le fil continu qui relie chaque page : l’exigence de vérité. Les grandes valeurs humaines – le courage, l’honneur, la fidélité, l’amour, la fraternité, la justice- sont passées au tamis d’une vie où rien ne fut simple, ni clair. Une vie inscrite sur son visage, dont un œil s’amuse tandis qu’un autre pleure.

Ce site est le fruit du travail et de l’enthousiasme d’un lecteur, volontairement discret, 
qui souhaite transmettre ce que la fréquentation d’Hélie de Saint Marc lui apporte : 
la rencontre d’un cœur fraternel et d’une trace sur le sable de l’Histoire. 
Puisse chaque visiteur faire à son tour la même découverte.